L’Ouest lyonnais

C’est leur topographie qui caractérise le mieux les territoires de l’ouest lyonnais : un relief vallonné qui contraste avec la plaine de Lyon, un archipel de plateaux, sillonné par de petits ruisseaux (les Planches, le Chalin, ruisseau de Charbonnières, de Ribes, de Rochecardon, d’Arche, l’Yzeron…) qui marquent les limites des hameaux et des communes. Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune, Saint-Genis-Laval, Écully, Francheville, Craponne, Dardilly… Anciens hameaux agricoles ou havres de villégiature pour les bourgeois lyonnais depuis le XIXe siècle, ce sont aujourd’hui de vraies villes qui concentrent une population importante : 116 541 habitants pour les seules mentionnées ci-dessus, soit 8,6% de la